"Laura Frangi", ça sonnerait pas un peu italien ça ? Tout juste Auguste ! J’ai un peu de sang spaghetti dans les veines, mais ça remonte à très loin si bien que je n’ai pas de famille ni d’attache en Italie. J’y ai fait quelques séjours : Pise et sa région enfant, Naples et la Sicile ado, et un passage éclair à San Remo (près de la frontière) il y a quelques années. Rien de très concret pour alimenter le blogounet, donc ! Il était temps que je remédie à cela, en commençant à visiter l’Italie comme il se doit. En juin dernier, je me suis donc organisé un petit séjour dans les Cinque Terre, en Ligurie. Avant de partir à l’assaut des cinq petits villages aux allures de cartes postales, j’ai passé une nuit à Gênes. J’avais eu des avis mitigés sur cette ville : certaines personnes très enthousiastes, et d’autres pas entièrement convaincues. Pour ma part je ne regrette pas de m’y être arrêtée :  ce n’est certainement pas la plus belle des villes italiennes, mais elle possède un certain charme (n’oublions pas son passé de "Gênes La Superbe") et ne manque pas de curiosités à visiter.

Mais une des raisons pour lesquelles j’ai particulièrement apprécié mon séjour gênois, c’est aussi le super hôtel que je me suis dégoté ! Un Bed & Breakfast, pour être exact : le B&B Quarto Piano, qui porte bien son nom ("quatrième étage") puisqu’il est situé tout en haut d’un immeuble ancien, accessible aux seuls courageux que l’ascension d’une bonne volée de marches ne rebute pas. On se retrouve alors dans un petit écrin de calme et de volupté à la déco soignée, qui contraste avec le joyeux bordel qui règne à l’extérieur, sur les toits !

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

Adjacente au joli living room, on trouve la cuisine et la salle de petit-déjeuner : celui-ci est servi à l’heure qu’on souhaite, il suffit de se mettre d’accord avec notre hôte. C’est un petit déjeuner sucré : viennoiseries, pains et confitures, céréales, yaourts, fruits… Donc pas d’oeufs ni de viande pour les amateurs de protéines au saut du lit (dont fait partie mon chéri, mais bon il s’est rabattu sur un croissant, en vacances y’a le droit quand même) !

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

Le B&B possède seulement 3 chambres : Comfort, Superior et Suite. Nous avions réservé la Superior, et en arrivant nous avons eu le plaisir d’être surclassés en Suite. Nous avons pu profiter de ce petit cocon dans les tons taupe, avec un grand lit bien moelleux et une vue plongeante sur le caruggi en bas (la ruelle), à travers les charmantes fenêtres à l’italienne. La salle de bain ne manque pas d’atouts non plus, puisque la grande douche multifonctions se transforme en hammam ! Génial pour se délasser après une journée de visites.

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

  B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

Et enfin, last but not least (ou plutôt per ultimo, ma non meno importante si on veut rester dans la couleur locale), le B&B possède un super rooftop, d’où on peut voir le dôme de la cathédrale San Lorenzo avec son toit bleu et ses rayures blanches et grises. Le spot idéal pour prendre un verre en fin de journée… ou pour piquer une tête dans le jacuzzi ! Le détail qui tue ! J’y ai passé une temps indécent à barboter en me félicitant de mon choix de point de chute génois. Car pour 110€ la nuit, je crois que j’aurais pu difficilement trouver mieux !

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova

B&B Quarto Piano Genova


Les gros + (qui font que j’ai adoré !)
- une localisation en plein coeur de Gênes, idéale pour découvrir le centre historique et le port moderne
– la déco soignée de toutes les pièces et l’atmosphère intimiste
– la grande Suite confortable et sa super salle de bain avec hammam
– le rooftop et son jacuzzi
– le rapport qualité prix : en réservant un peu à la dernière minute comme je l’ai fait (moins d’une semaine à l’avance) et hors saison, on bénéficie de ces super prestations à un prix très correct !

Les petits – (vraiment pour chipoter)
- un peu difficile à trouver : la mention B&B figure en tout petit à côté de la porte !
– le petit déjeuner est continental, donc si on raffole des oeufs et du bacon il faudra s’en passer
–  Emi, qui nous a reçus, avait l’air un peu débordée (elle gère d’autres établissements si j’ai bien compris). Par exemple après le check out nous avions laissé nos affaires en consigne, et la clé qu’elle nous avait donné pour aller les récupérer n’ouvrait pas la porte du B&B ! Heureusement, elle est arrivée en quelques minutes dès que nous l’avons prévenue (et on a pu avoir notre train pour les Cinque Terre !).
– des prostituées officient dans la rue en bas de l’hôtel, de jour comme de nuit, un peu surprenant comme comité d’accueil :(

B&B Quarto Piano
Piazza di Pellicceria, 2/4
16123 Genova
http://www.quarto-piano.it/

Sambre Street Art Berges de Seine

Comme souvent au mois d’août, cette année je suis restée à Paris, pour profiter de la ville à un autre rythme. La météo capricieuse a un peu contrarié mes envies de balades, de piques-niques et autres apéros en plein air, mais quelques journées agréables m’ont quand même permis d’aller voir ailleurs si j’y suis. Et quand la ville se vide de ses voitures, quoi de mieux que de la redécouvrir à vélo ? La marque d’accessoires suédoise Thule m’a prêté un beau fixie tout équipé pour que je profite de mon mois d’août parisien : petit débrief en cinq conseils, et en selle !

1) Réviser son code de la route : se lancer la tête la première sur le bitume parisien sans avoir revu les bases du code de la route, vous n’y pensez pas ! Faire du vélo à Paris c’est un vrai plaisir, mais ça peut aussi s’avérer dangereux si on ne sait plus trop où on a le droit de circuler ni comment on doit interagir avec les autres véhicules… Le blog Vélib pose les bases avec son code de la route à vélo en 10 questions, parmi lesquelles : "un cycliste peut-il circuler sur le trottoir ?" ou bien "est-ce une obligation d’indiquer que l’on va tourner avec son bras ?". Si vous séchez, lecture obligatoire avant de monter en selle !

2) Préparer son itinéraire : pour éviter d’être en retard / de faire des détours fatiguants / de prendre des risques en hésitant en pleine circulation, on étudie son trajet avant de se lancer ! Le site de la ville de Paris propose à cet effet une carte des différents aménagements du réseau cyclable, une carte des itinéraires conseillés pour circuler sereinement, ainsi qu’un calculateur d’itinéraires qui propose les meilleurs trajets pour se rendre d’un point A à un point B.

3) Équiper son vélo : si comme moi préparer un trajet vous rassure, mais ne vous empêche absolument pas de vous perdre, je ne saurais que vous conseiller la gamme d’accessoires Pack’n Pedal de Thule ! Le support pour smartphone ou le porte-monnaie de vélo permettent d’avoir son portable en mode GPS sous les yeux pendant tout le trajet ! Testé et approuvé, un must-have si comme moi vous avez tendance à paniquer un peu à chaque croisement lors de la découverte d’un nouvel itinéraire. En plus, le montage et le démontage sur le vélo sont vraiment très simples et pratiques – pas besoin d’être une pro du bricolage pour équiper son biclou.

Accessoires Vélo Thule

 4) Anticiper le stationnement : bin oui, pédaler gaiement c’est bien, mais pouvoir laisser son vélo quelque part et le retrouver en revenant, c’est aussi important ! Durant l’été, certaines manifestations prévoient des parkings surveillés pour les vélos, c’est le cas du ciné en plein air de La Villette par exemple (jusqu’au 24 août). Quand j’y suis allée j’avais même oublié de prendre mon antivol, un coup de bol ! Mais le reste du temps, on ne sort pas sans son U – les câbles fins avec une gaine en plastique, on oublie, leur efficacité est seulement symbolique.

5) Traverser le périph’ : si Paris regorge de sympathiques balades à vélo, la proche banlieue n’est pas en reste ! Chaque département y va de sa petite carte et de ses petits conseils : le 92, le 93 et le 94. Bon à savoir pour ménager sa monture et faire de grandes balades en petite voire grande couronne : le transport des vélos dans le RER est autorisé les samedis, dimanches et jours fériés toute la journée (les autres jours, c’est seulement avant 6h30, entre 9h et 16h30, puis après 19h). Dans le métro en revanche les vélos ne sont pas les bienvenus, sauf sur la ligne 1 les dimanches et les jours fériés, jusqu’à 16h30.

 Bonnes balades à vélo les Parigots ! :)

Bienvenue sur mon blog voyage & lifestyle !

Au programme: city guides, bonnes adresses, coups de coeur... Un peu à Paris, et beaucoup ailleurs !

Le blog de La Frange sur Facebook
city guides
City Guide Berlin
Bruxelles: City Guide, Bonnes adresses
Amsterdam: City Guide, Bonnes adresses
New York: City Guide, Bonnes adresses
Londres: City Guide, Bonnes adresses
Weekend à Brighton
Bonnes adresses à Nantes
Marseille: City Guide, Bonnes Adresses
Que visiter à Nice
Cannes City Guide - Bonnes adresses Cannes
Calvi On The Rocks 2013
Bonnes adresses Paris
Madrid: City Guide, Bonnes adresses
Découvrir Marrakech: bons restaurants, le souk, la place Jemaa El Fna, le Jardin Majorelle, la Koutoubia, la Medersa...
City Guide Bonnes Adresses Lisbonne
Barcelone City Guide
Jolies îles
Voyage République Dominicaine
Voyage Crete
Road trip
Road trip USA

Suivez-moi sur Instagram !

I did it ! #LaParisienne ✌ Dîner entre amateurs de bonne #Cuisine ! 👌😋 Maps 😍 La Parisienne J-8 !! Ready to run ! Merci @citadium 👌 #flyknit #flyknitlunar #nike #running This afternoon was 👌 How I feel after a lunch in a nice place w/ @geg22 ! 😊😊😊 #happy

Recommandé par…

My Little World
Expert gastronomique HouseTrip

La Frange © 2006 – 2014

Les textes et les photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Si vous souhaitez les reproduire sur d'autres supports, merci de me contacter !
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 245 autres abonnés