You are currently browsing the monthly archive for octobre 2009.

GOOD est une plateforme multimédia (site internet, vidéos, évènements, magazine papier) lancée en septembre 2006 « for people who want to live well and do good« . Elle regroupe une communauté d’anonymes, d’ONG et d’entreprises prêts à agir concrètement dans ce sens.

good-1

Afin de récompenser les 100 initiatives les plus réussies et de les faire connaître au public, GOOD les a réunies dans un numéro spécial de son magazine et sur une page de son site. Au delà de l’initiative, qu’on ne peut que saluer, on appréciera aussi le graphisme efficace : sur fond blanc, chaque projet est représenté par une vignette d’un objet ou d’une petite mise en scène (par exemple, un caddie avec un pot de fleur à l’intérieur pour illustrer les efforts de Wal-Mart en faveur du développement durable). Au survol, l’illustration s’efface derrière le nom du projet de devient cliquable, renvoyant vers la page du site qui s’y consacre. En bas de page, les icônes grisées ne sont pas encore accessibles : la liste complète ne sera visible que le 22 octobre, à raison de 5 nouveaux liens disponibles par jour. Un effet de teasing malin, pour encourager l’internaute à visiter le site plus d’une fois.

good-2

Pertinent sur le fond comme sur la forme, THE GOOD 100 est une idée simple pour communiquer à la fois sur l’identité graphique et les valeurs de la marque GOOD. En bonus, le making of du projet nous livre les secrets de fabrication des visuels de la campagne.

Merci à Erwan pour le lien :)

Comment communiquer sur la beauté de manière originale auprès d’un public jeune ? C’est probablement en réponse à une question de ce type que la marque de cosmétiques japonaise Shisheido a mis sur pied le site D-Comic. Ici, quasiment pas de packshots, pas de photos en gros plan sur des grains de peaux impeccables, et les mannequins radieuses évoquant le bien-être et la santé sont bien cachées.

d-comic3

D-Comic se présente en effet comme un manga en ligne, que l’internaute peut feuilleter à sa guise : le coup de crayon typique des nippons remplace les images photoshopées, et l’accent est mis sur la navigation pour rendre l’expérience de lecture intuitive et divertissante. Le contenu est en japonais, mais grâce aux quelques mots en anglais et aux belles illustrations, on devine qu’il s’agit de conseils pour prendre soin de soi : boire beaucoup d’eau, faire du sport…

dcomic1

Le résultat est si réussi que même sans comprendre un mot de japonais, on se perd volontiers dans les pages de ce magazine virtuel, happés par la beauté des graphismes et l’originalité du dispositif. On notera que la présence de la marque émettrice est réduite au minimum (un lien cliquable en haut à droite), une discrétion toute japonaise fort appréciable… :)

d-comic2

Via Adverblog

Cela fait quelques temps que j’observe de loin le travail et le succès grandissant du designer Younes Duret. J’ai fait la connaissance de son univers par le biais de Nessradio, excellente sélection de sonorités diverses et variées, « créée pour vous faire (re)découvrir un maximum de musiques, venant d’horizons les plus divers (…) entre jazz, rap, soul, electro, house…». Autant vous dire que ça a été le coup de foudre et que la webradio est devenue un accompagnement sonore récurrent de mon quotidien.

Mais Younes Duret n’est pas DJ ni producteur : si il a de bons goûts musicaux et la gentillesse de les partager, il a surtout un talent fou quand il s’agit de design et d’architecture d’intérieur. Pour ma part, je ne m’y connais pas suffisamment dans ces domaines pour prétendre à une quelconque analyse : vous n’aurez ici que l’opinion d’une humble spectatrice et admiratrice ! Cela dit, vu les récompenses de plus en plus nombreuses et le succès qui accompagnent le développement de NessProduction (appellation regroupant ses différents projets et sites internet), je pense que je ne me trompe pas en affirmant qu’il est doué.

Un de mes coups de cœur va notamment à son étagère Zelli, du mot « zellige » qui désigne une mosaïque marocaine, ici retravaillée graphiquement pour un résultat très moderne :


Ce « lifting » de l’artisanat marocain est au centre de l’œuvre de Younes Duret : on redécouvre littéralement les éléments qui composent l’identité visuelle des pays d’Afrique du Nord :



Aujourd’hui, cela fait exactement 1 mois que je suis arrivée à Malte, pays d’accueil de mon année de césure. Etant loin de mes proches, j’utilise désormais presque quotidiennement le logiciel Skype pour garder le contact avec eux de manière plus conviviale que de simples mails. Je l’utilisais déjà de temps en temps à Paris pour communiquer avec mes amis à l’étranger : abattre les frontières et effacer des milliers de kilomètres pour se croire presque dans la même pièce le temps d’une conversation, quel bonheur !

Lorsque mon tour est venu de partir, tout n’a pas été aussi simple que ça. Il m’a fallu convaincre et initier certains à la « magie » Skype, et pas des moindres : mes parents et mon boyfriend ! Autant dire qu’il était hors de question de les quitter sans les avoir briefer ! Il s’agit donc de deux profils d’utilisateurs différents, deux générations distinctes, dont les usages et les connaissances en matière d’informatique et de web divergent. J’ai néanmoins ressenti au départ une appréhension commune quant à l’utilisation de Skype : « C’est trop compliqué », « Je n’arriverais pas à le refaire tout(e) seul(e) », etc. Puis mon copain me voyant souvent faire, finalement ça n’a pas été trop compliqué de l’initier.

En ce qui concerne mes parents, ils avaient eu une première approche de Skype presque « traumatisante » : un ami à eux, plutôt calé en informatique mais peut-être pas très pédagogue, avait tenté de leur expliquer comment fonctionnait le logiciel d’une manière qui leur est apparue extrêmement complexe et décourageante. D’où une certaine réticence lorsque je suis revenue à la charge ! J’ai donc installé le logiciel sur leur ordinateur en leur compagnie, créé leur compte, et… c’est à peu près tout en fait, car Skype ce n’est pas grand chose de plus ! Je leur ai juste montré comment retrouver leurs contacts dans l’annuaire, et nous avons fait une conversation test avec une amie à eux qui vit en Angleterre : ils ont pu constater à quel point Skype était pratique et simple à utiliser, et le bavardage d’essai s’est prolongé un long moment ! Aujourd’hui, le logiciel ne leur pose plus aucun problème, c’est juste leur connexion Internet qui plante régulièrement, la qualité d’image de la webcam qui laisse à désirer et le micro qui grésille… Mais tout ça n’est pas imputable à Skype ! :)

La satisfaction de ma mère quant à ce service est telle qu’aujourd’hui elle en est à la recommandation auprès de son entourage. Et là, sans surprise, elle se heurte aux mêmes réticences : « Je n’en ai pas besoin », « C’est trop compliqué »… Quant il s’agit de quinquagénaires qui utilisent à peine les emails, je peux comprendre (quoi que). Mais ce qui m’intrigue énormément, c’est qu’on retrouve ce même phénomène de refus chez des jeunes de ma génération, biberonnés aux nouvelles technologies. J’ai ainsi plusieurs amies que j’ai rencontré en IUT Infocom (donc censées être vaguement intéressées par les NTIC…) qui refusent farouchement de se créer un compte Skype. Or, elles utilisent toutes Facebook : je pense que vous serez d’accord avec moi pour affirmer que Facebook est infiniment plus complexe et subtil à utiliser que Skype !

Mais rien n’y fait, c’est toujours la même rengaine : « Je vais pas y arriver », « J’ai pas le temps », « J’ai pas de micro sur mon ordinateur », ou alors « Mon copain m’a créé un compte mais je ne retrouve plus mes identifiants »… Autant de fausses excuses et de faux problèmes qui pourraient être résolus très simplement avec un peu de bonne volonté ! Or ici de toute évidence elle fait défaut, et semble supplantée par une très forte technophobie. En me baladant ici et sur le web, j’ai pu constater que mes proches ne sont pas des exceptions et qu’il y a chez certaines personnes un blocage vis à vis de Skype. Le plus souvent il s’agit juste d’une curiosité timide et d’un manque de confiance en ses capacités à s’approprier l’outil, mais tout de même.

Même si Skype se porte bien et que des millions de personnes l’utilisent à travers le monde, je ne peux m’empêcher de constater que certains de mes proches refusent d’en faire partie, et que leur technophobie n’est certainement pas isolée. Je me demande sincèrement ce qui dans le discours de Skype, sa présentation, l’imaginaire qu’il évoque, érige de telles barrières dans l’esprit de certains. Les nombreuses légendes selon lesquelles Skype permettrait à des virus de pénétrer les ordinateurs ne doivent pas y être étrangères, même si dans les cas que j’ai observés cet argument n’est jamais apparu. Un autre argument est souligné ici : « Video phone calls are a hassle, not because they are difficult to set up, but because you need to comb your hair. (…) Therefore, it’s likely that video chatting will supplement rather than replace the privacy of the old-fashioned voice phone call. » En effet, le fait d’inclure la vidéo dans les appels téléphoniques est encore quelque chose d’inhabituel pour la plupart des gens, et génère des craintes quant à la représentation d’une image de soi par un canal médiatique.

Et vous ? Avez-vous observé des phénomènes similaires de votre côté ? Comment expliquez-vous ces réticences ?

Bienvenue sur mon blog voyage & lifestyle !

Au programme: city guides, bonnes adresses, coups de coeur... Un peu à Paris, et beaucoup ailleurs !

Le blog de La Frange sur Facebook

Suivez-moi sur Instagram !

Healthy and quick lunch thanks to Uber Eats & @Juicerie.Paris! 🍏 @uberFR #EatsPFW #healthy #quinoa #lunch #salad #green #juicerie Incredible sky from my window this morning. 😍 Have a nice Friday all! #paris #nofilter #tgif #sky #skyporn #sunrise #beautiful Spending the last days of 2015 & celebrating NYE in Stockholm was great! Lovely city and lovely people. ⛵ #stockholm #visitstockholm #sweden #boat #city #scandinavian #travel Bye 2015! From Paris to Panama, South of France, London, Budapest... You were loads of fun and good  moments! Let's say hello to 2016, and have a happy New Year all 😊🎉 #2015bestnine #2015 #travel #memories #panama #paris Stockholm archipelago by boat. Lovely wooden houses and snow everywhere! ⛄ #stockholm #sweden #suede #beautiful #scandinavia #winter #cruise #travel 'morning Stockholm! 😍 #stockholm #airbnb #cosy #flat #livingroom #interiors #home
city guides
City Guide Berlin
Bruxelles: City Guide, Bonnes adresses
City Guide Anvers
Amsterdam: City Guide, Bonnes adresses
New York: City Guide, Bonnes adresses
Londres: City Guide, Bonnes adresses
Weekend à Brighton
Bonnes adresses Paris
Bonnes adresses à Nantes
Marseille: City Guide, Bonnes Adresses
Que visiter à Nice
Cannes City Guide - Bonnes adresses Cannes
Calvi On The Rocks 2013
Madrid: City Guide, Bonnes adresses
Barcelone City Guide
Bonnes adresses Gênes
City Guide Bonnes Adresses Lisbonne
Istanbul City Guide
Découvrir Marrakech: bons restaurants, le souk, la place Jemaa El Fna, le Jardin Majorelle, la Koutoubia, la Medersa...
Jolies îles
Voyage République Dominicaine
Voyage Crete
Road trip
Road trip USA

Recommandé par…

My Little World
Expert gastronomique HouseTrip

La Frange © 2006 – 2014

Les textes et les photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Si vous souhaitez les reproduire sur d'autres supports, merci de me contacter !
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 363 autres abonnés