The GOOD 100 : Initiatives pour un monde meilleur

GOOD est une plateforme multimédia (site internet, vidéos, évènements, magazine papier) lancée en septembre 2006 “for people who want to live well and do good“. Elle regroupe une communauté d’anonymes, d’ONG et d’entreprises prêts à agir concrètement dans ce sens.

good-1

Afin de récompenser les 100 initiatives les plus réussies et de les faire connaître au public, GOOD les a réunies dans un numéro spécial de son magazine et sur une page de son site. Au delà de l’initiative, qu’on ne peut que saluer, on appréciera aussi le graphisme efficace : sur fond blanc, chaque projet est représenté par une vignette d’un objet ou d’une petite mise en scène (par exemple, un caddie avec un pot de fleur à l’intérieur pour illustrer les efforts de Wal-Mart en faveur du développement durable). Au survol, l’illustration s’efface derrière le nom du projet de devient cliquable, renvoyant vers la page du site qui s’y consacre. En bas de page, les icônes grisées ne sont pas encore accessibles : la liste complète ne sera visible que le 22 octobre, à raison de 5 nouveaux liens disponibles par jour. Un effet de teasing malin, pour encourager l’internaute à visiter le site plus d’une fois.

good-2

Pertinent sur le fond comme sur la forme, THE GOOD 100 est une idée simple pour communiquer à la fois sur l’identité graphique et les valeurs de la marque GOOD. En bonus, le making of du projet nous livre les secrets de fabrication des visuels de la campagne.

Merci à Erwan pour le lien :)

Communiquer sur la beauté autrement : “D-Comic” par Shisheido

Comment communiquer sur la beauté de manière originale auprès d’un public jeune ? C’est probablement en réponse à une question de ce type que la marque de cosmétiques japonaise Shisheido a mis sur pied le site D-Comic. Ici, quasiment pas de packshots, pas de photos en gros plan sur des grains de peaux impeccables, et les mannequins radieuses évoquant le bien-être et la santé sont bien cachées.

d-comic3

D-Comic se présente en effet comme un manga en ligne, que l’internaute peut feuilleter à sa guise : le coup de crayon typique des nippons remplace les images photoshopées, et l’accent est mis sur la navigation pour rendre l’expérience de lecture intuitive et divertissante. Le contenu est en japonais, mais grâce aux quelques mots en anglais et aux belles illustrations, on devine qu’il s’agit de conseils pour prendre soin de soi : boire beaucoup d’eau, faire du sport…

dcomic1

Le résultat est si réussi que même sans comprendre un mot de japonais, on se perd volontiers dans les pages de ce magazine virtuel, happés par la beauté des graphismes et l’originalité du dispositif. On notera que la présence de la marque émettrice est réduite au minimum (un lien cliquable en haut à droite), une discrétion toute japonaise fort appréciable… :)

d-comic2

Via Adverblog

Younes Duret & Nessproduction : à la (re)découverte du design marocain

Cela fait quelques temps que j’observe de loin le travail et le succès grandissant du designer Younes Duret. J’ai fait la connaissance de son univers par le biais de Nessradio, excellente sélection de sonorités diverses et variées, « créée pour vous faire (re)découvrir un maximum de musiques, venant d’horizons les plus divers (…) entre jazz, rap, soul, electro, house…». Autant vous dire que ça a été le coup de foudre et que la webradio est devenue un accompagnement sonore récurrent de mon quotidien.

Mais Younes Duret n’est pas DJ ni producteur : si il a de bons goûts musicaux et la gentillesse de les partager, il a surtout un talent fou quand il s’agit de design et d’architecture d’intérieur. Pour ma part, je ne m’y connais pas suffisamment dans ces domaines pour prétendre à une quelconque analyse : vous n’aurez ici que l’opinion d’une humble spectatrice et admiratrice ! Cela dit, vu les récompenses de plus en plus nombreuses et le succès qui accompagnent le développement de NessProduction (appellation regroupant ses différents projets et sites internet), je pense que je ne me trompe pas en affirmant qu’il est doué.

Un de mes coups de cœur va notamment à son étagère Zelli, du mot « zellige » qui désigne une mosaïque marocaine, ici retravaillée graphiquement pour un résultat très moderne :


Ce « lifting » de l’artisanat marocain est au centre de l’œuvre de Younes Duret : on redécouvre littéralement les éléments qui composent l’identité visuelle des pays d’Afrique du Nord :